LE SYSTÈME RIBADIER

LE SYSTÈME RIBADIER, de Georges Feydeau et Maurice Hennequin, à la Comédie Française, Théâtre du Vieux-Colombier.

Proclamons-le d’emblée : un des meilleurs Feydeau qu’il m’ait été donné de voir. Jubilation à l’état pur. Le thème est – comme toujours – l’adultère et les stratégies pour le cacher. Cette fois, c’est par l’hypnose que Ribadier (Laurent Lafitte) va tenter d’endormir (c’est le cas de le dire) les soupçons de son épouse (Julie Sicard).

Ça commence très fort, avant même le début de la pièce : en arrivant dans la salle, je me suis dit que je m’étais trompé de direction et que j’étais ressorti par erreur, car on se retrouve dans la rue du Vieux Colombier devant le théâtre… Mais on se rassure : les rangées de fauteuils sont bien là, et c’est un décor, un magnifique décor (Jean-Marc Stehlé). Le cocher Gusman (Christian Blanc) escalade une échelle pour rejoindre au premier étage au dessus du théâtre, Sophie, la bonne des Ribadier (Martine Chevalier). Le décor tourne et on se retrouve dans le salon à la fenêtre duquel apparaît Gusman. Puis Thommereux (Laurent Stocker) va arriver (de Batavia) pour visiter son ami (et surtout sa femme, dont il essaie de devenir l’amant). La maitresse de Sibadier, c’est la femme de Savinet (Nicolas Lormeau), le marchand de vin et de cognac au nez rouge (il doit consommer ses produits !), qui apparaîtra enfin. N’oublions pas le chien de la maison, dont le talent de comédien n’a rien à envier aus sus-cités (personnage ajouté à ceux de Feydeau par Zabou Breitman, qui a réalisé là une mise en scène extraordinaire, exemplaire d’allégresse et d’efficacité).

Un spectacle à ajouter à la pharmacopée au chapitre des antidépresseurs, et qui à mon avis devrait être remboursé par la Sécurité Sociale. Ả ne manquer sous aucun prétexte, même si vous l’avez déjà vu l’an dernier au T.O.P. C’est jusqu’au 5 janvier.

Ce contenu a été publié dans Théâtre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ six = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>