CHANTECLER TANGO

CHANTECLER TANGO, de Mora Godoy, mise en scène Stephen Rayne, au Théâtre du Châtelet.

Une troupe de danseurs et de danseuses (surtout de danseuses) magnifiques pour des tangos réglés au millimètre, à la limite de l’acrobatie, esthétiquement parfaits. C’est malheureusement entrelardé de sketches glauques où s’affrontent malfrats, voyous, prostituées et flics : ça veut retracer, si j’ai bien compris, l’histoire du cabaret Chantecler de Buenos Aires qui fut dans les années 30 le temple du tango. Ça pourrait être intéressant, ou drôle, mais c’est un peu étiré, ça casse le rythme et ça gâche l’ensemble.

Mais ça n’est que mon avis. Le public semblait conquis. Vous avez jusqu’au 3 novembre pour vous faire une opinion.

Ce contenu a été publié dans chorégraphie, Comédie musicale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à CHANTECLER TANGO

  1. chantal dit :

    J’ai le même avis . Et pas assez de cette sensualité dans cette danse portant magnifique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>