CABARET NEW BURLESQUE

10/10/13

CABARET NEW BURLESQUE,  au Théâtre du Rond-Point.

Merci à Jean-Michel Ribes d’avoir invité Kitty Hartl et sa bande,  car leur spectacle m’a rasséréné au point que les antidépresseurs que je m’étais prescrit au sortir du dernier Woody Allen, je vais pouvoir m’en dispenser. Une heure et demie de striptease hilarant, dansé et chanté, illustré par des vidéos en temps réel (Pierrick Sorin) très belles. Les filles sont bien en chair, loin des anorexiques qui ont envahi les défilés de mode et les pubs des marchands de vêtements : de vraies vénus callipyges qui font plaisir à voir (surtout quand, comme ça m’est arrivé car j’étais en bord de rangée près de la scène, elles viennent s’asseoir sur vos genoux). Il y a même un stripteaseur qui fait son numéro sur un bâton à ressort !

D’ailleurs, on la connaissait déjà, la troupe de Kitty Hartl : c’est elle qui jouait dans le film de Mathieu Amalric, Tournée, en 2010. C’était un bon film. Au Rond-Point, c’est jusqu’au 18 octobre. Et mieux vaut réserver, car c’était complet ce soir (01 44 95 98 21, c’est le numéro du théâtre. La fille, j’ai oublié de lui demander le sien).

Ce contenu a été publié dans chorégraphie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 6 = un

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>