PIERROT LUNAIRE / PAROLES ET MUSIQUE

26/9/13, Athénée Louis Jouvet :
– PIERROT LUNAIRE (musique Arnold Schoenberg, texte Otto Erich Hartleben). Musique très dure (je le savais mais à ce point…), texte dit par un comédien-conteur mais je n’ai pas saisi tous les mots loin s’en faut, seul point positif : une illustration vidéo étonnante.
– 20 minutes d’entr’acte (quelle barbe).
– PAROLES ET MUSIQUE (musique Morton Feldman, texte Samuel Beckett). Noir, un seul projecteur éclaire verticalement un conteur assis au milieu du premier rang d’orchestre (et dont on ne voit donc pas le visage), un deuxième comédien invisible, musiciens également invisibles, texte difficilement compréhensible (pour moi) : je suis parti au milieu (si ça se trouve, ça s’éclairait à la fin !).
Conclusion : je me méfierai à l’avenir de la musique contemporaine à l’Athénée (qu’en eut pensé Louis Jouvet ?)

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− deux = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>