L’ANGELA BÊTE

24/9/13
L’ANGELA BÊTE, de et par Angela Laurier, au Monfort théâtre.
Le Monfort est décidément un temple de la belle chorégraphie moderne : cette année, on a pu voir trois spectacles époustouflants alliant danse, théâtre, cirque, acrobaties et musique : « Change or die », « Et des poussières… », et « Acrobates » (ce dernier est repris cette saison, courrez-y si vous ne l’avez pas vu). Ce que nous avons vu ce soir est dans la lignée de ces trois-là.
C’est une espèce d’opéra-rock présenté comme du « cirque autobiographique », et c’est un bon résumé. « L’Angela bête », ça peut s’entendre aussi « l’ange et la bête » : Angela Laurier raconte sa vie, depuis l’enfance jusqu’à la consécration de la bête de scène star du showbiz québécois qu’elle est devenue. Elle le fait avec son délicieux accent et beaucoup d’humour, accompagnée par trois guitaristes et un batteur. La scénographie est très originale (Thomas Roquier). On a du mal à partir à la fin du spectacle (elle aussi d’ailleurs !), mais il le faut bien car « Acrobates » va commencer… Tiens, une suggestion : enchainez les deux, vous ne le regretterez pas : c’est du mercredi au dimanche, le premier à 19 h (15 h le dimanche) et le second à 20h45 (17 h le dimanche), jusqu’au 19 octobre. Et puis, tiens, je vous mâche le travail : le Monfort, c’est 106, rue Brancion, dans le XVème, 01 56 08 33 88.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 4 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>