GEORGE DANDIN

15/9/13
GEORGE DANDIN, par la Compagnie Cipango, mise en scène Etienne Durot, au Théâtre Douze.
Trois actes pour cette comédie-ballet de Molière, qui est en fait une tragédie puisque George Dandin finira par le suicide. Trois actes pour les trois fois où ce pauvre mari cocufié sera confondu (la pièce est d’ailleurs sous-titrée le mari confondu). Les (excellents) comédiens de la Compagnie Cipango ont donné un coup de jeune à la célèbre pièce, l’illustrant de musique (parfois rock) et de vidéos, et le résultat est très réjouissant. Ils le jouent jusqu’au 12 octobre.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 3 = dix

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>