COCO PERDU

25/6/13 (blog seulement)
COCO PERDU, d’après Louis Guilloux, adapté et interprété par Gilles Kneusé, au Lucernaire.
Après vingt de vie commune heureuse, sa femme part en voyage ; il l’amène à la gare. Elle poste une lettre juste avant de partir. Il raconte sa vie conjugale, et sa nouvelle solitude, calmes et sans relief, sans inquiétude. Mais il va comprendre qu’elle est partie définitivement. La lettre n’était pas pour lui. Le drame se noue à l’instant où son monologue se termine, et on ne saura pas comment il va vivre cette déréliction, mais on devine que ça ne peut qu’être tragique. Belle interprétation d’un comédien habité par son rôle. Mais ça ne m’a pas donné envie de lire le roman de Guilloux…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 − = deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>