GRAND GUIGNOL

28/4/13

GRANG GUIGNOL, au Théâtre 13/Jardin. Trois petites pièces enchaînées :
– L’amant de la morte, de Maurice Renard, mise en scène Frédéric Jessua.
– Le baiser de sang, de Jean Aragny et Francis Neilson, mise en scène Isabelle Siou.
– Les détraquées, d’Olaf & Palau, mise en scène Frédéric Jessua.
Drôle d’idée, faire revivre le Théâtre du Grand Guignol, mais ça marche ! L’horreur en spectacle, les cauchemars dont on se libère en riant : je ne vous raconterai pas les histoires, elles sont aussi abracadabrantes que terrifiantes, pleines de mort et de sang (celle du neurochirurgien qui rate sa trépanation m’a spécialement amusé, mais ce n’est pas un souvenir perso !). C’est comme jouer à se faire peur.
C’était malheureusement la dernière aujourd’hui au Théâtre 13, mais si vous les voyez passer, cette bande d’allumés de la « Compagnie Grand Guignol CBAM », ne les loupez pas…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− quatre = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>