LA GUEULE DE L’EMPLOI

La gueule de l’emploi, par Zaïa, au Théo Théâtre. Savez-vous ce que c’est qu’un mepoè ? Mais si : c’est un poème en verlan. Elle nous en a récité, Zaïa, et très bien, avant d’être interrompue par un appel de son portable (juste au moment où elle nous priait de ne pas oublier d’éteindre les nôtres). Le mepoè, c’est dans son sketch « j’adore écrire », où elle est un(e) écrivain(e), et c’est fort drôle. Et ce n’est que l’un de ses emplois, qu’elle endosse l’un après l’autre avec beaucoup d’humour, et avec la gueule qu’il faut, comme le titre l’indique. Ça va de la tenancière de maison close à la conseillère de ministre, c’est pas rien… Elle reçoit aussi la visite de Galabru, de Lacan et d’autres personnalités aussi prestigieuses, et on s’amuse bien. Elle joue beaucoup avec les mots, et attention, ya intérêt à suivre, car elle interroge le public, comme une maîtresse d’école. Une instit’ comme ça, on en redemande ! C’était la dernière aujourd’hui au Théo Théâtre, mais surveillez les programmes : elle se produira sûrement encore, là ou ailleurs, à la rentrée.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ sept = 13

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>