LE MYSTÈRE DE LA CHARITÉ DE JEANNE D’ARC

22/4/13

LE MYSTÈRE DE LA CHARITÉ DE JEANNE D’ARC, de Charles Péguy, mis en scène par Jean-Luc Jeener, au théâtre du Nord-Ouest.
Athées s’abstenir ! Réservé aux Catholiques éréthiques, insupportable aux hérétiques ! Ça, c’est pour le fond. Pour la forme, c’est tout aussi odieux (sans jeu de mot sur Dieu, mot que l’on entend un nombre incalculable de fois en un peu plus d’une heure), tant par le style, très répétitif, que par la mise en scène, très statique : cette pauvre Jeanne est immobile, à genoux au centre de la scène pendant toute la pièce, et les deux autres personnages bougent à peine plus. À entendre Jeanne selon Péguy, le monde va très mal, mais c’était plus drôle (et donc plus convaincant) dans la pièce de Jean-Loup Philippe vue juste avant dans le même théâtre… (N.B. : « éréthique », néologisme personnel pour « fanatique »).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ cinq = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>