ANA OU LA JEUNE FILLE INTELLIGENTE

29/3/13

ANA OU LA JEUNE FILLE INTELLIGENTE de (et avec) Catherine Benhamou, mise en scène Ghislaine Beaudout, avec Claire Vialon (complice et marionnettiste) et la voix d’Émile Salvador, au théâtre de l’Opprimé.
Le saviez-vous ? grâce à l’adoption de la loi « Mariage pour tous » et aux progrès de la procréation médicalement assistée, Charles Perrault et George Perec se sont épousés et ont eu une fille : Catherine Benhamou. Celle-ci nous a concocté un conte merveilleux où il est question, justement, du mariage et de tous les mots qu’on peut faire avec les lettres de « mariage » : aimer, mari, mirage, image, âme, air, mer, rame, amer, maigre, arme, rage (j’en oublie, j’aurais dû prendre des notes). Ana (un seul N, elle précise) suit le chemin que lui montrent ces mots, en 23 étapes marquées par 23 petits cailloux le long d’un jeu de Ma Mère l’Oye dessiné par terre, guidée par sa professeure, son grand-père, et sa mère. On entend parler aussi de son mari (il n’a pas l’air très sympa celui-ci). Trois personnages sur la scène, dont une marionnette fascinante qu’on croirait vivante par moments.
De quoi retomber intelligemment en enfance : mission accomplie, bravo Catherine ! À voir absolument, si m’en croyez, mais vous n’avez plus que les 30 et 31 mars pour en profiter : 01 43 40 44 44, rue du Charolais, au 78, dans le XIIème arrondissement de Paris (vous savez, la ville où il y a la tour Eiffel ; Ana voulait la voir, ça tombe bien).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>