LA FOLLE DE CHAILLOT

21/2/13
LA FOLLE DE CHAILLOT, mise en scène de Didier Long, avec Anny Duperey dans le rôle-titre, à la Comédie des Champs Elysées.
Une des plus belles pièces de Jean Giraudoux, qu’il est amusant de revoir à l’endroit même où elle avait été créée (par Louis Jouvet) en 1945. Une œuvre très réjouissante, dans laquelle les présidents de conseils d’administration, les prospecteurs de pétrole (dans le sous-sol de Paris !), les représentants (autoproclamés) du peuple et les publicitaires sont passés à la trappe. Chaque fois que je vois cette pièce, je ne peux m’empêcher de penser à Jarry (Ubu) et au Brecht de l’opéra de quat’sous ; c’est la même philosophie revigorante.
La réalisation d’aujourd’hui ne vaut pas celle de Georges Wilson au T.N.P., que nous avions eu la chance de voir (en 1965, ça ne nous rajeunit pas !), mais elle reste jubilatoire, bien servie par dix-huit excellents comédiens. Quiconque n’a jamais vu cette pièce doit impérativement aller la voir, c’est à mon avis un incontournable du théâtre universel.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>