LE PARADIS DES ETOILES

17/2/13
LE PARADIS DES ÉTOILES, de (et mis en scène par) Joëlle Champeyroux, au théâtre du Nord-Ouest.
Un spectacle merveilleux mêlant danse, théâtre, musique et chanson, par une troupe d’allumés très réjouissants. Une intrigue rocambolesque impossible à raconter tellement elle est brouillonne et échevelée. Ça se passe dans une école de danse, dont la fondatrice est assassinée. Ses filles, inscrites dans l’école, dansent quand même (elles le font fort bien d’ailleurs, et pas assez à mon goût ; idem pour les garçons), sous la surveillance d’une chorégraphe tatillonne et d’un concierge efficace qui fait maintes annonces au micro. Le père s’interroge sur leur filiation ; un flic essaie de démêler l’affaire au milieu d’un joyeux bordel et le tout est hanté par le spectre de la morte. L’absurde le dispute au comique et à la tragédie. Irracontable, vous dis-je ! mais à voir (vous avez le temps : c’est jusqu’à fin juin).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − 6 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>