TOUT OFFENBACH (OU PRESQUE !)

30/1/13
TOUT OFFENBACH (OU PRESQUE !), mise en scène d’Alain Sachs, au Théâtre de Paris.
Saviez-vous que Jacques Offenbach était pour le mariage gay (avec un siècle d’avance) ? Eh bien moi non plus. Je l’ai appris ce soir en assistant à la revue concoctée par Alain Sachs, ainsi que bien d’autres choses : par exemple que les militaires sont de braves gars, que les gendarmes arrivent toujours trop tard, comment réussir une soupe au chou, comment monter un spectacle sans les fonds nécessaires dans un grand théâtre parisien, je ne vous raconte pas tout, il faut y aller.
Je ne sais pas s’il faut appeler ça de l’opéra-bouffe ou de l’opérette, ma culture en la matière est limitée, mais je peux affirmer que c’est très distrayant. Ça commence de façon très amusante car les chanteurs sont au milieu du public, et ils investissent progressivement la scène en s’interrogeant sur ce qu’ils vont bien pouvoir faire, sous l’œil courroucé du directeur du théâtre et de son assistante responsable de la trésorerie. Une troupe dynamique de comédiens-chanteurs-danseurs-acrobates-musiciens vont s’amuser pendant près de deux heures, et donc nous amuser aussi beaucoup. Et je crois que le « presque » du titre de ce spectacle est de trop : j’ai l’impression que l’on assiste à un best-of très complet d’Offenbach, où même moi j’ai pu repérer La grande Duchesse de Gérolstein, la Belle Hélène, La fille du tambour-major, La Périchole et bien sûr La vie parisienne, entre autres. Les décors et les costumes changent à toute vitesse, l’intrigue est échevelée : que du bonheur. Vaut le dérangement (15, rue Blanche ; métro Trinité, 01 48 74 25 37).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>