LOVE LETTERS

28/12/12

LOVE LETTERS, de A.R.Gurney (adaptation française de Claude Baignères et Anne Tognetti), avec Isa Mercure et Gilles Guillot, au Lucernaire.
Avec pour fond musical « only you », le fameux tube des Platters (toute ma jeunesse, et ça, d’entrée, je le confesse, ça m’émeut, je suis un grand sentimental, on se refait pas), c’est toute la vie d’un homme et d’une femme qui défile, depuis l’enfance jusqu’à l’autre extrémité (comment ça s’appelle, déjà, l’autre extrémité ?) au rythme des lettres qu’ils échangent. Ils y parlent de l’amitié, de l’amour, de l’alcool, de l’art, de la politique et de l’ambition, de la sincérité et du mensonge, des ruptures et des retrouvailles, des réussites et des échecs, plein d’autres choses encore, bref de tout ce qui remplit une vie… C’est en effet très vivant, souvent drôle, et toujours émouvant. Les deux interprètes lisent ces lettres avec beaucoup de conviction et de talent. On s’y croirait.
Au Figaro, ils ont trouvé ça magnifique, mais que cela ne vous trouble pas : c’est bien quand même !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois − = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>