RACINE PAR LA RACINE

29/11/12

Racine par la racine, de et mis en scène par Serge Bourhis, à l’Essaïon. Les A.A., ce n’est pas l’association bien connue qui lutte contre la consommation de trop de verres, c’est « les Alexandrins Anonymes », qui promeut la consommation de vers, ceux de Racine en l’occurrence.
Qui aurait pu me faire croire que l’on pourrait voir en une seule soirée la Thébaïde, Alexandre le grand, Andromaque, Britannicus, Bérénice, Bajazet, Mithridate, Iphigénie, Esther, Athalie et Phèdre (c’est-à-dire toutes les tragédies de Racine)? Eh bien, Serge Bourhis et ses camarades ont relevé le défi, et ça fonctionne ! Un véritable dépoussiérage de notre grand auteur national qui mêle le grave et l’humour avec dynamisme et efficacité, alternant la comédie et la tragédie avec un égal talent. Et, en refrain, ce vers célèbre de Phèdre : « Tout m’afflige et me nuit, et conspire à me nuire », mais ce n’est pas le cas pour les spectateurs de ce divertissement original !
Décidément, on ne s’ennuie jamais à l’Essaïon. Et en prime, avec la carte d’abonné, on peut voir 10 spectacles dans l’année pour 60 Euros seulement, ce qui met la place de théâtre moins chère que celle de cinéma : royal, non ? C’est 6, rue Pierre au Lard (IVème), 01 42 78 46 42).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit × = 16

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>