LES ENFANTS TERRIBLES

24/11/12

Les enfants terribles, opéra de Philip Glass d’après le roman de Jean Cocteau, mise en scène de Stéphane Vérité, images numériques de Romain Sosso, à l’Athénée théâtre Louis Jouvet.
J’ai du mal à parler de ce spectacle, car je suis peu familier avec l’opéra (et de plus je n’aime pas Jean Cocteau !…) Sur une musique étrange qui ne m’a pas convaincu, une histoire que je n’ai pas bien saisie (malgré les explications du dépliant distribué à l’entrée), des chanteurs dont je n’ai pas compris le quart des paroles, une chorégraphie sommaire, j’avoue que je me suis ennuyé. Problème culturel de ma part, sans doute.
Une seule chose m’a plu : les illustrations numériques en fond de scène, étonnantes, magnifiques, magiques, géantes, qui m’ont émerveillé, du début à la fin.
Que ceux et celles qui auront vu et aimé cet opéra veuillent bien m’expliquer, s’il vous plait !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + 7 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>