SODOME ET GOMORRHE

21/11/12

Sodome et Gomorrhe, dans le cadre de l’intégrale Giraudoux, au théâtre du Nord-Ouest.
Nous connaissons tous l’histoire de Sodome et Gomorrhe, détruites par Dieu parce qu’on n’y respectait pas les lois de l’hospitalité, comme le mentionne le récit de la Genèse. Plus tard, sous l’influence – si je ne me trompe pas – des Chrétiens, l’homosexualité fut ajoutée aux motifs de la colère divine.
C’est l’une des dernières pièces de Jean Giraudoux, qui l’écrivit en 1943, un an avant sa mort. Et c’est de mort qu’il s’agit justement, à travers l’affrontement de deux couples dont la fidélité chancelle. C’est une pièce dense, grave, loin des œuvres plus légères (je veux dire teintées d’humour) comme l’Apollon de Bellac, la folle de Chaillot ou Ondine (par exemple). 14 comédiens excellents dans une mise en scène inventive (Vincent Gautier). Mais c’est dur : je vais essayer de garder le moral quand même !…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ deux = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>