LE JOURNAL D’UNE FEMME DE CHAMBRE

11/11/12

Le journal d’une femme de chambre, d’après Octave Mirbeau, adaptation et mise en scène de Jonathan Duverger, avec Natacha Amal, au théâtre de l’Ouest parisien.
Grosse déception : mise en scène plate, interprétation surjouée, adaptation du texte passant à côté des aspects les plus importants de ce qu’a écrit Mirbeau. Pour moi, en effet, il s’agit essentiellement d’une critique de la bourgeoisie à travers les yeux d’une bonne à tout faire, maltraitée et méprisée par ses patrons (elle va même fomenter l’assassinat de ceux-ci avec l’aide du jardinier). Cela est à peine évoqué ici, l’accent étant surtout mis sur la coquetterie et la recherche de l’amour d’une jeune femme pour laquelle on ne ressent aucune sympathie, et le jeu (quasi hystérique par moments) de Natacha Amal y est pour beaucoup.
On est loin de la remarquable interprétation de Ségolène Point mise en scène par Nita Alonso qu’on avait pu voir au théâtre Darius Milhaud en juin. Si ça se joue encore, c’est là qu’il faut aller voir le journal d’une femme de chambre, si m’en croyez…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× huit = 16

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>