COMMENT L’ESPRIT VIENT AUX FEMMES

24/8/12
Comment l’esprit vient aux femmes, au café de la gare. Hé bien moi, je ne le saurai pas, comment : j’ai craqué en cours de route et je suis parti au bout de ¾ d’heure… Quoi de plus sinistre que le comique qui n’est pas drôle ? Pourtant, au café de la gare, d’habitude on s’amuse bien, comme j’avais pu le constater encore l’an passé avec Cyrano m’était conté, Ubu et le tour du monde en 80 jours (ces deux derniers spectacles sont d’ailleurs toujours à l’affiche). Mais là, c’est raté : pièce débile, comédiens qui surjouent et mise en scène plate (je ne donnerai pas les noms, par charité). Mais j’étais peut-être dans un mauvais jour, puisqu’ils ont dépassé les 150 représentations et qu’ils annoncent fièrement « prolongation ».
C’est un scénario de Garson Kanin, et le film avait été tourné en 1950 par George Cukor ; on m’en avait dit du bien. C’est peut-être l’adaptation de Manon Rony pour le café de la gare qui est mauvaise ? (ah zut, ça y est, je l’ai caftée…)

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>