Interlope

INTERLOPE (cabaret) Studio-Théâtre de la Comédie Française.

Interlope : louche, pour le Petit Robert. Mais pas à la Comédie Française : tout est ici très clair, et joyeusement récréatif ; seize chansons coquines choisies et mises en scène par Serge Bagdassarian, de Francis Carco, Jean Genet, William Shakespeare (si, si !), Paul Valéry, Guillaume Apollinaire et j’en passe… Une soirée délicieusement distrayante présentée allègrement par Véronique Vella. Le thème, c’est l’homosexualité, et le cadre, c’est un cabaret des années 20-30 où des artistes se transforment en le sexe opposé (hommes en femmes et vice-versa). On assiste aux préparatifs dans la loge où les acteurs bavardent et nous font part de leurs problèmes dans une société qui les accepte mal, puis on enchaîne en beauté avec la revue, dans des costumes à paillettes flamboyants pleins de couleurs et de plumes et une belle chorégraphie. Les spectateurs sont mis à contribution avec beaucoup d’humour. Ả ne pas manquer, si m’en croyez.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × 5 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>