OFFENBACH de poche

LES JEUX DE L’AMOUR ET D’OFFENBACH, au Théâtre de Poche Montparnasse.

Une pianiste et deux comédiens-chanteurs pour, disent-ils, une fantaisie lyrique sur des musiques de Jacques Offenbach, et c’est exactement ça. C’est drôle, beau et plein de vie. On ne peut pas rêver de meilleur antidépresseur, et ça devrait être remboursé par la sécu. Les meilleurs couplets des œuvres immortelles du grand et prolifique Jacques qui n’ont pas pris une ride.

C’est tous les jours sauf le lundi jusqu’au 6 novembre et ça serait dommage de louper cette merveille. A bon entendeur… (c’est le cas de le dire !).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× un = 9

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>