DIVINE DIVA !

DIVINE DIVA ! Opérette fantaisiste de (et chantée par) Myriam Allais, avec la complicité et le piano de Zofia Rieger, mise en scène Gilbert Ponté, à l’Essaïon.

Je ne sais pas si Myriam Allais a Alphonse parmi ses aïeux, mais elle en a en tout cas le sens de l’humour, et le récital qu’elle nous donne à l’Essaïon en ce moment n’est pas seulement divin, il est aussi fort drôle. Car tout en chantant des airs d’opérette fameux de Messager, Offenbach, Satie, Strauss, j’en passe… elle joue une comédie burlesque désopilante. Le « Duo des chats » par exemple (Rossini), est une chanson à deux voix faite exclusivement de « miaous » ; dans « Ça fait peur aux oiseaux » (« fantaisie mignonne » de Paul Bernard), elle demande à deux spectateurs de venir tenir les oiseaux en question ; dans « Pomme d’api » (Offenbach), elle interroge les spectatrices sur leur vie sexuelle… Mais je ne vous raconte pas tout : il faut aller voir, si m’en croyez. C’est tous les mercredis à 20h.

Ce contenu a été publié dans concert, Humour. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ six = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>