L’ALOUETTE

L’Alouette, de Jean Anouilh, au théâtre Montparnasse, mise en scène Christophe Lidon, avec Sara Giraudeau dans le rôle-titre.
Somptueux, magique ! Et d’abord parce que Jean Anouilh est (à mon avis) un des très grands auteurs du XXème siècle, l’homme qui a dit : « Il ne faut jamais dire la vérité : c’est elle le vrai désordre ». Et, justement, c’est ce que dit l’alouette, c’est-à-dire Jeanne d’Arc, dans cette pièce magnifique qui ouvre la porte à l’espoir, l’espoir que malgré les salauds de tous poils (curés, flics, juges et autres notables), le monde puisse aller vers le mieux. Anouilh nous dit ça avec son humour habituel, ce qui peut paraître paradoxal si l’on pense qu’il s’agit d’un drame qui va conduire l’alouette au bucher. Et pour ne rien gâcher, les comédiens du théâtre Montparnasse sont tous remarquables. Ils jouent admirablement bien, soutenus par une mise en scène vive et originale. Un très beau spectacle.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 − = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>